Boutique Côt&Pêche Forum Côt&Pêche Accueil Côt&Pêche

Sommaire magazine

actualites

actualites

actualites

actualites

actualites

Le titre

Publicité N°12 • sep - oct - nov

Publicité Annonce

Les rubriques Les rubriques

Surfcasting

Sparidés en bateau


Loin de chez nous

No kill à Madagascar



 A la une...

  • Images de pêcheur
    Peche en rockfishing à Colioure
  • Images de pcheurs
    Réserve du Cap Roux
  • Embarqué
    Thon rouge en spinning
  • Pêché-mangé
    "Sushis express"
  • Test bateau
    Triumph 195 CC : certifié... indestructible !

voir la vidéo en haute définitionvoir toutes les vidéo

 L'Editorial

Pêcheurs : 1 – Permis : 0

Avant de rentrer dans le vif du sujet, Christian et moi-même tenons sincèrement à remercier tous les lecteurs et abonnés du magazine suite aux multiples félicitations et marques d’encouragement reçues au cours de différentes rencontres estivales, propices aux concours et autres manifestations halieutiques. Sachez que cela nous a profondément touché et renforce notre détermination exacerbée de tirer la pêche et Côt&Pêche vers le haut, si tant est qu’il en soit besoin...

Cet été aura également été le théâtre de nombreuses déclarations concernant notre passion favorite. Nous ne reviendrons pas sur “l’épisode thon rouge” puisque le sujet est largement traité dans ce numéro, aussi bien au niveau papier que vidéo. Nous préférons nous attacher à la véritable “promotion” qui a été faite sur la mer et la pêche en mer, suite aux concertations initiées dans la cadre du Grenelle Environnement et du Grenelle de la Mer. Outre la journée mondiale des océans, les journées de la mer, le 25e anniversaire de l’Ifremer, etc..., l’espace maritime a été plus qu’à l’honneur et c’est extrêment positif. Comme l’a déclaré Monsieur Jean-Louis Borloo, le ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, “notre pays compte des millions de passionnés : l’objectif aujourd’hui est d’avoir 62 millions de citoyen de la mer”.

En revanche, nous ne pouvons être rassurés lorsqu’il s’agit de la pêche récréative et sportive. En effet, durant tout le mois de juin et dans le cadre du Grenelle de la Mer, des groupes de travail et des tables rondes ont été organisés afin de prendre acte de l’urgence de se préoccuper de la gestion du littoral, de la ressource et plus globalement des activités maritimes. Il était temps, bien sûr, mais quelle déception de n’y trouver aucune organisation défendant l’intérêt de la pêche de loisir. A priori, les 2,5 millions de pêcheurs que nous sommes, représentant une activité économique non négligeable, n’intéressent pas encore suffisamment les instances dirigeantes... Il est vrai qu’a contrario, les représentants et élus territoriaux, les organisations non gouvernementales et même les syndicalistes étaient bien représentés. Mais sont-ce vraiment eux les praticiens de la mer ?

Malgré tout, la “résistance” s’est organisée grâce notamment à la présence de nos fédérations au sein de réunions décentralisées. Et cela était plus que nécessaire puisque le souffle de l’établissement d’un permis mer n’est pas passé loin. Le bon sens aura fini par l’emporter même si une épée de Damoclès flotte maintenant sur toutes les têtes des pêcheurs récréatifs et sportifs. En effet, le message est clair. Dans le relevé des décisions prises au Grenelle de la Mer, la pêche de loisirs se voit recommander trois directives :
> l’application d’une charte de la pêche de loisir (dont vous retrouverez une ébauche avancée dans la rubrique C dans l’eau) avec un suivi sur 2 ans ;
> l’instauration, à l’issue des 2 ans, d’un permis de pêche si les résultats ne sont pas là ;
> l’instauration de période de “repos biologique” sur l’estran.

Cela dit, nous entendons déjà tous nos amis pêcheurs maugréer sur la pêche “artisanale” (qui posent, parfois, leurs filets à 20 mètres du bord...) ou sur la pêche industrielle (coutumière de campagnes, parfois, dévastatrices...). Quant bien même Messieurs, il n’est plus l’heure de tergiverser. La Mer, qui n’appartient à personne, doit nourrir la Terre et, même si des enjeux qui nous dépassent s’entrechoquent inlassablement, le mot d’ordre est le respect de chacun. La solution ne passera que par la concertation globale et raisonnée de TOUS les acteurs du monde de la pêche dans l’intérêt général de la préservation de la ressource. Dans cette optique, le Grenelle de la Mer est certainement la première pierre d’un projet fédérateur et d’avenir, à l’expresse condition qu’il soit inscrit dans la longue durée...

L’environnement, le respect d’une pêche responsable pour une pêche durable, c’est le fil rouge de ce numéro, qui est également là pour nous faire penser aux plaisirs halieutiques d’un été indien et nous faire oublier les tracas de la rentrée. L’ensemble des rubriques papier et vidéo traiteront de près ou de loin la problématique évoquée que nous nous devons de vivre positivement. Et puis, devenons nous aussi, acteurs d’un monde meilleur ! Pour cela, rien ne vous empêche de participer à ce vaste chantier ou, tout simplement, de vous tenir informé. Quoi qu’il en soit, rappelez-vous maintenant que nous sommes “surveillés” et que la discipline, voire l’auto-discipline, est plus que de rigueur !

Côt&Pêchement vôtre, Christian & Patrice.

 Les offres Côt&Pêche

Publicité La boutique

La boutique

Publicité Tous les numéros

Les rubriques Les rubriques

Environnement

L’initiative unique de protection exemplaire d’une aire maritime


Vidéos

Retrouvez tous les Vidéos de tous les numéros !



La une de Côté Pêche A ne pas manquer !

techniques - Leurre de véritéEn fin de saison, battez vos records !

icone descriptionEn fin de saison, battez vos records !

techniques - EmbarquéThon rouge en spinning

icone descriptionThon rouge en spinning

investigations - De fond en combleRock fishing : multicolor’attitudes

icone descriptionRock fishing : multicolor’attitudes

techniques - A pied du bordSurfcasting en estuaire par “mauvais temps”

icone descriptionSurfcasting en estuaire par “mauvais temps”